Les machines à sous dopent les casinos suisses

Mardi 22 mai 2007

Cette croissance de 9,2 % est due en premier lieu aux machines à sous tandis que la part des jeux de table a diminué.

Les 19 casinos suisses ont versé pour près d’un demi-milliard de francs d’impôt en 2006. Sur les 495 millions perçus, 417 millions ont été reversés à l’AVS et 78 millions aux cantons, a annoncé mardi la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ), qui tire un bilan positif de l’année passée. Les mesures sociales ont été renforcées: 16.761 personnes sont interdites de jeux en Suisse.

Les jeux ont rapporté 955 millions de francs aux casinos l’an dernier. Plus de la moitié des recettes brutes ont été versées en faveur de la communauté, a relevé Ruedi Schneider, vice-directeur de la CMFJ. C’est le casino de Mendrisio (TI) qui est le plus gros contributeur alors qu’en queue de peloton figurent les établissements de St-Moritz et Davos (GR). Environ 2.300 personnes travaillent dans ce secteur.

Les inspections en profondeur de la CMFJ montrent globalement une image de casinos travaillant de manière professionnelle, a relevé le président de la commission Benno Schneider. L’exploitation des établissements se porte bien et se poursuit conformément à la loi.

En outre, les casinos ont intensifié de manière significative leurs mesures de protection sociale pour les joueurs menacés de dépendance. L’an dernier, 2.882 personnes se sont vues signifier une interdiction de jeux, dont 1.013 exclues contre leur volonté. Ce qui porte à 16.761 le nombre de personnes tombant sous le coup d’une telle interdiction.

La commission a également homologué 15 nouveaux appareils de machines à sous servant à des jeux d’adresse, donc pouvant être exploités en dehors des casinos. La CMFJ a également rendu 181 décisions dans 144 cas de jeux illégaux et a ainsi le nombre des cas pendants à traiter, a expliqué Benno Schneider.

L’an dernier, la CMFJ a remis un rapport sur les cinq années suivant l’attribution des premières concessions. Elle recommande au Conseil fédéral de ne plus attribuer de nouvelles concessions durant les trois prochaines années. La commission propose au gouvernement d’examiner si l’interdiction des jeux sur internet doit être levée et quelle doit être la réglementation à leur appliquer.

A fin 2006, le verdict est tombé sur la qualification des appareils "Tactilo" de la Loterie romande: la CMFJ en a interdit l’exploitation en dehors des casinos. Toutefois, un recours contre cette décision a été déposé auprès du Tribunal administratif fédéral.

(source : lematin.ch)




Communiqué - L’addiction au jeu d’argent a doublé dans la population : il est urgent de corriger le tir

Selon l’Enquête suisse sur la santé (ESS), la part de joueuses et de joueurs pathologiques a [...]

La machine à sous lui annonce un gain à un million, le casino refuse de payer : "problème technique"

En matière d'ascenseur émotionnel, on peut difficilement faire pire. En février dernier, une [...]

Le casino en ligne a échoué pendant la pandémie – des millions d’amendes

Le casino en ligne de Baden a dû faire face au reproche de ne pas avoir suffisamment contrôlé [...]

Macao renoue avec son titre de capitale mondiale du jeu

Une fois levées les restrictions liées au Covid qui l'avait mise à l'arrêt, Macao célèbre son [...]