Les casinos en ligne illégaux détiennent 40 pour cent du marché

Jeudi 30 mai 2024

Selon une étude commandée par la Fédération suisse des casinos, les casinos en ligne illégaux détiennent 40 pour cent du marché national.

L'offre de casinos en ligne qui n'ont pas de concession suisse est interdite et punissable. Malgré cela, de nombreux casinos en ligne étrangers proposent leurs services en Suisse de manière illégale. Ils sont basés dans des pays offshores comme Curaçao, Malte et Gibraltar. Dans ces pays, la loi suisse ne peut pas être appliquée.

La Fédération Suisse des Casinos a demandé à KPMG de réaliser une étude basée sur des faits sur les casinos en ligne illégaux. En résumé, KPMG parvient aux conclusions suivantes:

  • En 2023, les casinos en ligne illégaux ont généré en Suisse un produit brut des jeux d'environ 180 millions de CHF, ce qui représente une part de marché d'environ 40%.
  • Le marché illégal n'est pas soumis à l'impôt suisse sur les maisons de jeu et entraîne une perte de recettes pour l'AVS d'environ 75 millions de francs par an.
  • Les casinos en ligne suisses excluent de très nombreux joueuses et joueurs simplement parce qu'ils ne sont pas prêts à fournir des documents sur leur situation financière. Il est à craindre que les personnes exclues se tournent vers des casinos en ligne illégaux qui n'offrent aucune protection contre la dépendance au jeu. Cette situation est encore aggravée par la constatation que les joueuses et joueurs des casinos en ligne illégaux dépensent plus que la moyenne.
  • Le blocage des sites de casinos en ligne illégaux devrait être renforcé et étendu.
  • L'interdiction de publicité en vigueur pour les casinos en ligne illégaux est massivement contournée et comporte des lacunes (par ex. dans le domaine des médias sociaux, des plateformes de streaming et du sponsoring). La plupart des joueuses et joueurs ne savent pas s'ils jouent dans un casino en ligne légal ou illégal.
  • Certains pays, comme l'Allemagne et l'Italie, ont introduit le blocage des transactions financières, par exemple en interdisant aux émetteurs de cartes de crédit de transférer de l'argent à des opérateurs illégaux. Toutefois, ces blocages de paiement peuvent être facilement contournés, car il existe de nombreuses méthodes de paiement alternatives.
  • La part de marché élevée (40%) des opérateurs illégaux, qui ont des taux d'imposition plus bas, ne bloquent pas les personnes et sont généralement beaucoup moins réglementés, entraîne une concurrence déloyale pour les casinos en ligne suisses

" Les casinos en ligne illégaux n'offrent aucune protection contre la dépendance au jeu, ne paient pas de taxe à l'AVS et entraînent une concurrence déloyale".




Fédération Suisse des Casinos - Rapport annuel 2022

Entretien avec Gerhard Pfister Président de la Fédération Suisse des Casinos Comment s’est [...]

Jeux d'argent - le Conseil fédéral veut exonérer tous les gains

Tous les gains des jeux d'argent devraient à l'avenir être exonérés de l'impôt. Le Conseil [...]