Des joueurs de casinos suisses en ligne sur la paille, une enquête ouverte

Mardi 23 juin 2020

La commission fédérale des maisons de jeu a ouvert une enquête après que des milliers de joueurs de casino en ligne se sont retrouvés avec des découverts de plusieurs dizaines de milliers de francs.

Les casinos en ligne ressemblent à des jeux inoffensifs, mais l'argent misé n'est, lui, pas virtuel. Ces jeux d'argent attirent de nouveaux joueurs, qui sont différents de ceux des vrais casinos.

Il y a quelques jours, quelques milliers d'entre eux se sont retrouvés à découvert, sans s'en rendre compte, pour des sommes allant jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de francs. En cause, un bug informatique lié à leur compte Postfinance.

Cette affaire, révélée la semaine dernière dans le 19h30 de la RTS, a justifié l'ouverture d'une enquête de la commission fédérale des maisons de jeu.

"A première vue, il y a plusieurs partenaires qui sont touchés dans cette affaire, en particulier les partenaires financiers. Mais il est surtout important de savoir si les maisons de jeux concernées n'auraient pas rempli leurs obligations de diligence en matière de loi sur les jeux d'argent", explique Jean-Marie Jordan, directeur de la commission fédérale des maisons de jeu.

Les joueurs à risques rapportent la moitié des revenus

La nouvelle loi sur les jeu d'argent est entrée en vigueur au 1er janvier 2019. La protection des joueurs par l'information et le repérage précoce des comportements à risque est l'un des points centraux de sa révision.

Mais pour le Groupement romand d'études des addictions (GREA), sur le terrain, les promesses ne sont pas tenues. Et l'objectif fiscal de l'ouverture des jeux d'argent en ligne, qui génère des revenus pour l'AVS, l'emporterait sur la protection des joueurs. Selon une enquête que le Groupe a réalisée le mois dernier sur mandat du Programme Intercantonal Romand de Lutte contre le Jeu excessif (PILDJ), les joueurs à risque modéré et les joueurs problématiques sont à l'origine de près de la moitié des revenus des jeux de hasard et d'argent en ligne.

L'endettement de ces milliers de joueurs démontre justement les faiblesses de cette loi, estime Jean-Félix Savary, secrétaire général du GREA: "Les opérateurs doivent mettre en place des critères pour repérer les comportements problématiques. Or, le fait de pouvoir perdre autant d'argent sans être informé, sans que personne en Suisse ne se rende compte que des milliers d'individus se font plumer sans leur consentement et qu'aucun signal d'alerte ne soit sorti, si ce n'est pas les joueurs eux-mêmes, cela pose un vrai problème."

Manque d'informations

Dans cette affaire, les joueurs se sont plaints de ne pas avoir accès aux informations sur leurs pertes et leurs gains. Concernant l'un des sites, une victime dénonce notamment "un système peu clair, car rien n'est automatiquement calculé". Sur un autre site, il faut sélectionner une plage de temps, qui correspond aux pertes et profits. "Mais encore faut-il savoir qu'il y a eu un problème et quand! D'autant que, quand vous jouez sur plusieurs casinos, les mouvements sur votre compte bancaire sont multiples."

Pour Jean-Marie Jordan, de la commission fédéral des maisons de jeu, "le joueur reçoit beaucoup d'informations, qui doivent l'informer sur son type de jeu, et qui doivent lui permettre aussi d'interrompre le jeu à tout instant et de s'en exclure. Mais si un joueur ne trouve pas l'information suffisante, il peut toujours la demander au casino."

Le GREA souhaiterait aller beaucoup plus loin. "Avec les jeux en ligne, il est très facile de repérer les personnes à risque. Vous avez toutes les données: qui joue combien, quand et à quelle vitesse la personne presse sur les boutons. Ce sont des indicateurs qui permettent assez facilement de savoir qui va avoir un problème de jeu. Or, on se rend compte qu'on a homologué des systèmes qui ne nous permettent pas de faire cela", déplore Jean-Félix Savary.

Les joueurs floués par le bug informatique envisagent déjà de déposer une plainte civile, soit auprès de l'institut financier responsable, soit auprès du casino. Mais le temps d'éclaircir la question de la responsabilité sera probablement long.

Le Conseil fédéral interpellé

Invitée au 19h30, la conseillère nationale verte vaudoise Sophie Michaud Gigon et secrétaire générale de la Fédération romande des consommateurs (FRC) affirme avoir interpellé le Conseil fédéral à ce sujet. « La loi avait pris des engagements en termes de protection des joueurs excessifs et de régulation de la publicité. Il semble que ces engagements ont de la peine à être tenus. J’ai donc interpellé le Conseil fédéral pour savoir comment se passe cette surveillance ».

Selon la Verte vaudoise, la période de semi-confinement liée au Covid a été particulièrement propice à l’augmentation de la publicité pour les jeux en ligne et les jeux d'argent.

Pour réguler la publicité, Sophie Michaud Gigon souhaite "mieux distinguer les données qui sont collectées pour protéger les joueurs, des données qui sont collectées pour faire du marketing".

(source : rts.ch/Delphine Gianora/fme)


#Tags

#JEU EN LIGNE #MILLIERS #COMMISSION #PLUSIEURS #PROTECTION #INTERPELLE #PUBLICITE #FEDERALE #INFORMATIONS



Jeudi 18 aoűt 2022 - Campione - La poule aux œufs d’or renaît
Mercredi 22 juin 2022 - Commission fédérale des maisons de jeu : rapport d’activité pour l’année 2021
Lundi 2 mai 2022 - La Suisse a-t-elle vraiment besoin de nouveaux casinos?
Lundi 17 janvier 2022 - Le Casino de Montreux a joué la prudence pour se lancer en ligne
Lundi 10 janvier 2022 - EGT Interactive étend sa portée en Suisse grâce à un partenariat avec mycasino, leader du marché suisse
Lundi 13 décembre 2021 - Premières tables de jeu live de Suisse
Lundi 20 septembre 2021 - Le nombre de joueurs interdits de casinos a bondi avec 10'000 nouveaux cas
Dimanche 21 mars 2021 - Les foules se bousculent au portillon des casinos en ligne suisses
Mercredi 17 mars 2021 - PRÉCÉDENT JURIDIQUE - Un joueur compulsif récupère 12’000 euros d’un casino en ligne
Mardi 2 mars 2021 - le Casinò Lugano SA offre à sa clientèle la possibilité de jouer en ligne.
Vendredi 27 novembre 2020 - Jeux de casino en ligne : extension de la concession du Casino de Neuchâtel
Mardi 17 novembre 2020 - PARTOUCHE lance un casino en ligne sur le marché suisse
Mardi 26 mai 2020 - Le Casino du lac à Meyrin se développe en ligne
Lundi 9 mars 2020 - Les casinos suisses misent sur les jeux en ligne depuis la nouvelle loi
Jeudi 25 avril 2019 - Jeux d'argent: quatre casinos suisses seront bientôt en ligne
Mercredi 13 mars 2019 - Jeux en ligne : Addiction Neuchâtel réagit
Mardi 12 mars 2019 - Le Casino de Neuchâtel sera le premier en Suisse romande à proposer des jeux en ligne
Mardi 20 novembre 2018 - Jeux d'argent: la nouvelle loi en vigueur en 2019
Mardi 12 juin 2018 - Les électeurs interdisent les sites étrangers de jeux d’argent
Lundi 23 avril 2018 - Jérôme Colin, directeur du Casino de Montreux: «Nous opérons avec les règles les plus strictes du monde»
Vendredi 23 octobre 2015 - Nouvelle loi bien accueillie par le Casino de Neuchâtel
Samedi 28 juin 2014 - Les jeux en ligne nuisent aux résultats financiers des casinos
Mardi 2 juillet 2013 - Des jeux automatiques bientôt interdits par la Confédération
Lundi 2 juillet 2012 - Berne veut bloquer l’accès aux cybercasinos
Mercredi 13 mai 2009 - Les casinos suisses misent sur le Net pour se refaire
Jeudi 23 avril 2009 - Le Conseil fédéral veut autoriser les jeux de hasard sur internet