Maisons de jeu: pas de grand changement des règles du jeu.

Mardi 8 juillet 2003

BERNE - Connues d'avances, les règles auxquelles sont soumis les casinos ne devraient pas être revues. La Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) pourrait toutefois donner un coup de pouce aux établissements B en relevant des plafonds de mise par exemple.

La CFMJ n'exclut pas pour les kursaals d'autoriser des mises supérieures à 5 francs aux automates et de revoir le rapport entre nombre de tables de jeu et celui d'automates.

Mais, il n'y a pas de raison de revenir sur les deux catégories A et B, ni d'octroyer des réductions d'impôts plus importantes, a déclaré le président de la CFMJ Benno Schneider en présentant son rapport annuel à la presse. Le St-Gallois est resté ferme devant les souhaits exprimés par plusieurs casinos en difficulté - celui d'Arosa (GR) s'est résigné à fermer ses portes -. Les règles du marché doivent s'appliquer.

En 2002, le produit brut des jeux des casinos suisses (300 millions de francs) est resté en-deça des estimations des exploitants. Les maisons de jeu situées en région de montagne ont attiré l'hiver dernier nettement moins de clients que prévu.

D'après M. Schneider, il est néanmoins prématuré de tirer un jugement définitif sur le développement du marché suisse. L'année 2003 s'annonce sous de meilleurs auspices. De janvier à mai, plus de 44 millions de francs ont pû être dégagés.

Selon la CFMJ, les casinos devraient réaliser sur toute l'année un produit brut des jeux de 500 à 550 millions de francs, dont 200 millions devraient échoir à l'AVS ou aux cantons.

L'an dernier, qui a vu la fermeture des anciens kursaals et l'ouverture de 15 des 21 «nouveaux» casinos titulaires d'un concession définitive, les recettes fiscales se sont élevées à quelque 120 millions de francs, dont 90 millions iront à l'AVS. 071710 jul

(source : swissinfo.org)


#Tags

#LOI #MILLIONS #DEVRAIENT #AUTOMATES #SCHNEIDER #KURSAALS #PREMATURE #NEANMOINS #FERMETURE