Casino: protection des joueurs renforcée

Mardi 19 janvier 2021

Les joueurs exclus des casinos pour cause d’addiction seront mieux suivis. De nouvelles directives préconisent également une harmonisation dans le suivi des personnes à risques.

Entrée en vigueur en 2019, la loi sur les jeux d'argent prévoit que les casinos doivent s'associer avec un service spécialisé en addictions pour autoriser une personne interdite de jeu à rejouer. Cette procédure se faisait de manière très différente d'un canton à l'autre, faute de directives fédérales en la matière. La Fédération des professionnels des addictions a donc adopté les premières normes suisses pour les levées d'exclusion de jeu, dans le but de les harmoniser au niveau national et d'éviter les inégalités d'un canton à l'autre. Les entretiens d'évaluation menés par un spécialiste durent parfois à peine un quart d’heure pour statuer sur des situations souvent complexes», a rappelé la Fédération des professionnels des addictions. Lors de l'adoption de cette loi, les milieux de la prévention avaient déploré son manque d'efficacité à protéger les joueurs.

Aperçu détaillé de la situation financière

Dorénavant, le spécialiste en addictions va recevoir en amont un aperçu détaillé de la situation financière du joueur banni, des informations sur les motifs de son exclusion des casinos et son comportement de jeu. Les milieux de la prévention s’attendent à un double effet: une augmentation de l’utilisation des casinos en ligne à cause de la crise sanitaire, couplée à une hausse des exclusions et des demandes de levées d’exclusion.

Comportement évalué

L’accent a également été mis sur le suivi du joueur banni qui obtiendrait un feu vert pour rejouer. Son comportement de jeu est évalué par le casino deux à quatre mois après la levée d’exclusion. La réévaluation a lieu au plus tôt après six mois de déblocage. Les résultats sont communiqués au service spécialisé s’il y a risque de récidive.

(source : 20min.ch/AFP)




Communiqué - L’addiction au jeu d’argent a doublé dans la population : il est urgent de corriger le tir

Selon l’Enquête suisse sur la santé (ESS), la part de joueuses et de joueurs pathologiques a [...]

L’exclusion du jeu pour lutter contre la dépendance et le surendettement

Depuis l’an 2000, la Suisse connaît une interdiction de jeu inscrite dans la loi. Celle-ci [...]

Deux milliards de francs dans les jeux d'argent

Panorama suisse des addictions 2024(extrait - Jeux de hasard et d'argent) Énormes bénéfices [...]

Postulat – Casino à Prilly: Au-delà des bénéfices, n’oublions pas d’assumer notre part de responsabilité pour la prévention des risques liés au jeu excessif

L’installation d’un casino à Prilly ayant été validée, il ne s’agit plus de s’opposer à son [...]

Des failles dans la protection des mineurs dans le système mis en place par la Loterie Romande

En Suisse, les jeux d’argent sont interdits aux moins de 18 ans. Toutefois, une enquête de [...]