Casino en ligne, montée en gamme : les nouvelles ambitions du groupe Barrière

Lundi 4 septembre 2023

Casino Barrière de Montreux SA

L'entreprise présente dans l'hôtellerie de luxe et les casinos a annoncé une nouvelle gouvernance vendredi, préfigurant d'une nouvelle stratégie.

Etape par étape, le groupe Barrière poursuit sa mue. Après l'arrivée, fin juillet, d'Alexandre Barrière et Joy Desseigne-Barrière à la présidence , puis le rachat des parts de Fimalac par la holding familiale, le groupe d'hôtels et de casinos a modifié sa gouvernance en profondeur.

Sous l'égide de Grégory Rabuel (ex-Altice), fraîchement nommé directeur général, l'entreprise va désormais s'articuler autour de six directions et d'un secrétariat général. Celui-ci sera occupé par Franck-Philippe Georgin, énarque passé par différents cabinets avant de rejoindre le groupe Casino, puis la compagnie CMA CGM.

Surtout, cette réorganisation préfigure d'un virage stratégique, qui doit permettre au groupe fondé en 1912 de matérialiser ses ambitions. Il s'agira d'abord de « poursuivre le développement et l'internationalisation du groupe », selon Grégory Rabuel. Alors que la marque Fouquet's est déjà présente , Abu Dhabi ou Dubaï, de nouvelles ouvertures pourraient ainsi être envisagées.

« Devenir le Netflix du casino en ligne »

En outre, la digitalisation du groupe va s'accélérer, dans l'ensemble de ses métiers. Elle concernera en particulier « le parcours et l'expérience client », résume le dirigeant, tandis que la perspective d'une légalisation du casino en ligne en France, qui pourrait intervenir à moyen terme, aiguise son appétit.

« La question de fond concerne les conditions de cette régularisation des jeux en ligne », relève Grégory Rabuel. Le tout alors que les casinotiers militent de longue date pour le projet « Jade », qui réserverait cette autorisation aux propriétaires de casinos physiques. Quelle que soit la solution retenue, Barrière, qui opère déjà en Suisse, entend faire la course en tête. « On souhaite devenir le Netflix des casinos en ligne », sourit son directeur général.

Pas de vente d'hôtels

Enfin, l'un des principaux axes de développement consistera à amorcer une montée en gamme globale. « Nous allons engager une réflexion pour repositionner certains établissements », indique Grégory Rabuel. Il s'agira notamment « d'aligner » les hôtels et les restaurants, en réhaussant les standards d'accueil et de services de l'un ou l'autre pour fournir à la clientèle une prestation haut de gamme. « Aujourd'hui, on observe une forte croissance de l'hospitalité, en particulier pour les acteurs du luxe », relève le dirigeant, qui admet que des investissements conséquents seront nécessaires pour mener cette transition à bien.

Reste à savoir comment ce plan sera financé, alors que le rachat des parts de Fimalac a coûté 325 millions d'euros à la famille Barrière. « Nous n'aurons pas besoin de vendre des actifs », tranche l'ex-patron de l'opérateur SFR. Propriétaire de ses hôtels, à l'exception de l'établissement de New York, le groupe n'entend donc pas vendre les murs, même si le futur développement de son parc devrait s'effectuer sur un modèle « asset light », a priori par le biais de contrats de management.

Avant l'accord avec Fimalac, le groupe était « peu endetté », fait-il également valoir, évoquant « des marges de manoeuvre » financières tandis que cette transformation se fera sans doute par étapes. « Dans les prochains mois, vous allez voir des changements significatifs », promet-il.

(source : lesechos.fr/Yann Duvert)




France - Barrière Play : l’application qui révolutionne l'expérience client en casino

Le groupe Barrière transforme en profondeur son application Barrière Play : pour la première [...]

Meta condamné à empêcher toute nouvelle publicité illicite contrefaisant les marques du Groupe Barrière

Depuis plusieurs mois, le Groupe Barrière est victime d’une campagne massive d’utilisation [...]

Victime de fausses publicités, le groupe Barrière saisit le régulateur

Le groupe de casinos et hôtels Barrière a saisi l'Autorité nationale des jeux (ANJ) pour [...]

Crans-Montana conserve son casino, mais le Valais n’obtient pas de deuxième concession

Article publié sur le nouvelliste 29/11/202 PAR Partick Ferrari. Le casino de Crans-Montana a [...]

France - Jeux d’argent : le groupe de casinos Barrière porte plainte pour des « utilisations frauduleuses de son image »

Le groupe Barrière porte plainte contre des utilisations frauduleuses de son image à travers [...]

Casino Barrière de Montreux SA
Casino Barrière de Montreux SA
Adresse

Rue du Théâtre 9
CH-1820 Montreux
+41 21 962 83 83

Voir la fiche
Casino Barrière de Fribourg SA
Casino Barrière de Fribourg SA
Adresse

Route du Lac 11
CH-1763 Fribourg
+41 26 467 70 00

Voir la fiche
Casino du Jura SA (Courrendlin)
Casino du Jura SA (Courrendlin)
Adresse

Sur Haute Rive 1
CH-2830 Courrendlin
+41 32 436 10 80

Voir la fiche