Casino de Neuchâtel - Prévision d’un fort impact économique

Jeudi 22 novembre 2012

Casino de Neuchâtel. La première maison de jeu de la région ouvre ses portes vendredi. Les propriétaires ont présenté hier le nouvel établissement.

Le Casino de Neuchâtel ouvre ses portes vendredi. Les propriétaires, ainsi que différentes personnalités politiques, ont présenté hier devant la presse le premier établissement de ce type dans la région en lieu et place de l’ancien Casino de la Rotonde.

Fin septembre, le Conseil Fédéral a accordé formellement la concession à la société Casino de Neuchâtel, en main du groupe bernois Kongress und Kursaal Bern, lui permettant l’exploitation d’une maison de jeu de catégorie B. (Les mises autorisées y seront donc moindres, de même que le nombre de machines à sous. La licence A ne fixe, elle, aucune limite au nombre de tables de jeu et de machines. La Suisse compte actuellement treize casinos de catégorie B et huit de catégorie A).

Le nouvel établissement, qui a nécessité un investissement d’environ 20 millions de francs, proposera six tables de jeux et 150 machines à sous. Il emploiera 82 personnes pour l’espace de jeux, le restaurant et l’administration du casino.

Le directeur Pascal Passarelli prévoit un résultat de brut de 22,5 millions de francs et une fréquentation de 160.000 visiteurs par an. Pour avancer ces chiffres, cet ancien directeur du Casino Barrière du Jura s’est appuyé sur un benchmarking de la concurrence. «Le casino de Fribourg a réalisé un résultat brut de 28 millions en 2011, celui de Courrendlin 19 millions. J’estime pouvoir nous placer dans cette fourchette. Ces prévisions sont optimistes mais tout à fait réalisables. Mon expérience ainsi que notre avantage basé sur l’esthétisme et la technicité me conforte dans cette idée.» Le Conseiller d’Etat, Thierry Grosjean s’est quant à lui réjoui de l’impact économique généré par cette nouvelle activité pour la région. «Les maisons de jeu ont un rayonnement économique avéré. Cela a été confirmé dans notre pays. Neuchâtel profitera de cette dynamique. Le canton recevra chaque année 40% de l’impôt prélevé sur le produit brut. En outre, cette nouvelle implantation apportera un plus indéniable pour l’offre touristique de la région.» En ajoutant la taxe sur le chiffre d’affaires, les rentrées fiscales totales devraient représenter un montant d’environ quatre millions de francs pour le canton, selon Yves Montandon, membre du Conseil d’administration de Casino Neuchâtel.

De plus, une partie des revenus sera affectée chaque année à la Fondation Casino de Neuchâtel, afin de la soutenir dans ses projets culturels, sportifs, sociaux ou touristiques. 1% du capital actions, soit 80.000 francs, sera versée au Théâtre du Passage et à Tourisme neuchâtelois.

Le Casino de Neuchâtel ne devrait néanmoins pas être épargné par les difficultés rencontrées actuellement par le secteur. Selon le rapport 2011 de la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ), le chiffre d’affaires et la rentabilité des casinos de Suisse se réduisent chaque année. Le produit brut réalisé par l’ensemble des établissements a accusé une baisse de 5,1% par rapport à 2010. Cette situation serait à imputer à la vigueur du franc mais également à la concurrence croissante des maisons de jeu frontalières.

(source : agefi.com/Yoann Schenker)


#Tags

#CASINO DE NEUCHâTEL #NEUCHATEL #MILLIONS #MACHINES #ETABLISSEMENT #CATEGORIE #CONCURRENCE #DIRECTEUR #ADMINISTRATION