La Loterie Romande devra désormais éloigner les joueurs problématiques de ses tactilos

Jeudi 16 septembre 2021

L'autorité intercantonale de surveillance des jeux d’argent (GESPA) a tranché. Les joueurs et joueuses accro qui font l'objet d'une exclusion des jeux en Suisse devront désormais être écartés de la participation aux Loteries électroniques, souvent appelées "tactilos".

Dans les nouvelles autorisations délivrées à la Loterie Romande pour les dix jeux de loterie électronique qu'elle exploite, la GESPA explique que, désormais, les personnes faisant l'objet d'une interdiction des jeux en Suisse devront être aussi exclues des tactilos.

"La Loterie Romande doit pour cela mettre en place des mesures concrètes et efficaces, qui s'appliqueront soit lors de l'accès au jeu, soit lors du paiement des gains", affirme la GESPA dans un communiqué diffusé mercredi.

Détecter et exclure

L'exclusion des jeux constitue aux yeux de la GESPA un nouvel élément particulièrement important dans l'ensemble des mesures de protection des joueurs contre le jeu excessif, car la dangerosité de ces jeux est jugée élevée, précise l'autorité de surveillance.

Concrètement, la Loterie Romande aura donc désormais l'obligation de détecter et d'exclure les joueurs "problématiques", une norme qui est déjà en vigueur pour les casinos. Elle peut cependant encore faire recours auprès du Tribunal des jeux d'argent.

Ce changement intervient dans le cadre de la mise en conformité des autorisations d'exploitation avec la nouvelle loi fédérale sur les jeux d'argent, entrée en vigueur en 2019.

Un tiers des prises en charge

Les acteurs de la prévention dénonçaient de longue date la dangerosité des tactilos. Au Centre du jeu excessif au CHUV à Lausanne, les accros à ce type de loteries représentent plus d'un tiers des prises en charge.

"On voit comment ces jeux, qui sont relativement inoffensifs lorsqu'ils sont présentés sous forme de billets à gratter, se muent en bombe addictologique dans leur forme numérique", expliquait le médecin responsable du Centre Olivier Simon fin août dans l'émission Mise au Point.

(source : rts.ch)


#Tags

#TACTILOS #DESORMAIS #TACTILOS #EXCESSIF #SURVEILLANCE #AUTORITE #DETECTER #DANGEROSITE #EXCLUSION