Escroquerie au casino de Lucerne - Un suspect est détenu à tort depuis des mois

Mercredi 17 aoűt 2022

Un suspect est détenu à tort depuis des mois Le canton de Lucerne doit verser une indemnité à un homme. Le parquet est convaincu qu'il a été impliqué dans une fraude au Casino Lucerne - mais ne peut pas le prouver.

Des escrocs ont manipulé une table de roulette au casino de Lucerne en 2019 - et sont repartis avec près de 30'000 francs. Le tribunal de district de Lucerne condamne maintenant l'un des hommes à une amende. Son prétendu complice est en revanche acquitté.

8, 24, 11, 17, 29 et 26. En avril 2019, un homme continuait à parier sur ces "numéros porte-bonheur" à la machine à sous roulette du Casino de Lucerne. Seulement : La chance n'a pas eu grand-chose à voir avec le fait qu'il est rentré chez lui avec son portefeuille plein peu de temps après.

Le casino de Lucerne victime d'une escroquerie

Un complice avait auparavant placé de très fines feuilles métalliques sur les numéros de la table de roulette. Celles-ci faisaient en sorte que la bille ne rebondisse plus aussi facilement vers le numéro suivant. Cela ne marchait pas à chaque fois. Mais assez souvent pour empocher un gros gain sans que cela se remarque immédiatement.

Le casino de Lucerne ne s'est en tout cas pas rendu compte que la table avait été manipulée. La police n'a découvert le pot aux roses que parce que les hommes ont été arrêtés à la douane avec beaucoup d'argent liquide. Dans leurs bagages, ils avaient emporté les plaquettes métalliques suspectes, un aimant puissant et un jeton de casino.

L'escroquerie ne paie pas : le butin revient au casino de Lucerne

Deux des suspects ont passé 93 jours en détention provisoire après leur arrestation. Enfin, le parquet de Lucerne les a inculpés de fraude et d’utilisation abusive d’un système informatique. Mais elle n’a eu qu’un succès mitigé devant le tribunal de district de Lucerne.

L'un des hommes a été condamné pour escroquerie à une peine pécuniaire avec sursis de 125 jours-amende à 30 francs. Il doit en outre payer une amende de 960 francs - et le butin est bien entendu rendu au casino.

Le tribunal n'a pas retenu l'accusation d'utilisation abusive d'une installation de traitement des données, car c'est la table physique qui a été manipulée - et non la machine à sous. Et : le prétendu complice a été acquitté.

L'interdiction de jeu s'avère être un coup de chance

La raison : l'homme aurait certes été membre de la bande de tricheurs. Mais il n'a pas réussi à se rendre au casino de Lucerne. Comme il est interdit de jeu, l'accès lui a été refusé. Comme le montre le jugement du tribunal de district de Lucerne, il avait certes des objets suspects sur lui lors de son arrestation. Mais cela ne prouve pas en soi qu'il ait participé à la fraude.

Cela signifie que le Géorgien a été placé à tort en détention provisoire pendant trois mois - et qu'il a donc droit à une réparation morale. Selon la décision, celle-ci s'élève à 4'650 francs. Cela correspond à 50 francs par jour.

Le jugement n'est pas encore définitif. Il peut faire l'objet d'un recours auprès du tribunal cantonal. Après l'incident, le casino de Lucerne a renforcé ses mesures de sécurité, de sorte que l'astuce de la feuille de métal ne fonctionne plus.

(source : zentralplus.ch/Lena Berger)


#Tags

#ESCROC ROULETTE #TRIBUNAL #DISTRICT #ESCROQUERIE #COMPLICE #ROULETTE #ARRESTATION #PROVISOIRE #SUSPECTS