Dans le Jura, un casino en rase campagne pour attirer les Suisses

Mercredi 19 mai 2021

C’est ce mercredi à 10 heures que le 33e casino de Joa va ouvrir au public. Le deuxième créateur de casinos en France, derrière Partouche, a choisi un lieu surprenant pour y implanter son petit dernier, à Saint-Laurent-en-Grandvaux dans le Jura.

Un casino tout neuf à Saint-Laurent-en-Grandvaux, au cœur du Haut Jura dans une commune de moins de 2000 habitants, plus connue pour ses pistes de ski de fond que pour sa vie nocturne… À près de 1000 mètres d’altitude, la cité n’est pas vraiment proche des villes.

Si Joa a choisi cette commune qui dispose du label Station climatique, ce n’est pas uniquement parce qu’elle est habilitée à accueillir un casino sur ses terres. « En fait, la zone d’attractivité d’un site comme celui-ci est assez forte, notait, mardi, Laurent Lassiaz, PDG de Joa, venu sur place pour découvrir son nouveau casino achevé. Nous sommes ici à environ une heure de trajet des villes suisses de Nyon et de Genève. Nous estimons que ce casino va accueillir environ 30 % d’Helvètes. »

Face à une forêt de sapins

30 %, mais un poids financier, celui du pouvoir d’achat suisse, qui devrait largement dépasser cette estimation. Les casinos français sont désormais répartis le long de la frontière suisse où la réglementation s’avère plus sévère. Mais aucun, semble-t-il, ne s’était implanté dans un lieu si isolé.

À Saint-Laurent-en-Grandvaux, Joa développe son concept de casino à la campagne. « Notre politique est de proposer des lieux où 50 % de la surface est destinée aux jeux et l’autre moitié aux loisirs. On peut venir ici pour passer une journée, dans la même logique que dans un parc d’attractions. Il y a aura des spectacles, des bars, un restaurant à disposition dans un lieu exceptionnel. » Le casino jurassien a été construit en pleine campagne, avec un architecte spécialisé dans la moyenne montagne. Une grande baie vitrée ouvre sur une forêt de sapins.

Joa, qui a doublé sa capacité en casinos en cinq ans, a investi 8,5 millions d’euros pour son numéro 33. Cela faisait près de trente ans que la mairie de Saint-Laurent-en-Grandvaux essayait d’attirer un établissement de jeu sur ses terres. Elle a, cette fois, décroché le jackpot avec une cinquantaine d’emplois créés et une manne financière, à déterminer, qui devrait, très largement, permettre d’augmenter le budget de la collectivité.

(source : leparisien.fr/Philippe Sauter)


#Tags

#CASINO DE SAINT-LAURENT-EN-GRANDVAUX #GRANDVAUX #ACCUEILLIR #CAMPAGNE #LARGEMENT #AUGMENTER #PERMETTRE #DETERMINER #FINANCIERE



Pas d'autre article pour le moment ...